I - Un lieu, une danse du bout du monde : Présentation

1- Situation géographique :

On appelle communément Bas-Léon la zone située à l'ouest d'une ligne Brest - Plouguerneau. Cette limite est évidemment approximative, puisque la "frontière" n'est pas établie de façon rigide. En effet, certaines communes peuvent s'y rattacher ( comme par exemple Guipavas ou Le Relecq-Kerhuon, mais aussi Plabennec ou Kersaint-Plabennec ).

Le Bas-Léon est limité au Nord, au Sud, et à l’Ouest par la mer.

A l'Est se trouve le Haut-léon. Si les deux espaces font partie historiquement de ce que l'on appelle le Léon, qui est à l'origine un diocèse, ils se distinguent fondamentalement dans les danses pratiquées, puisque seul le Bas-Léon était un pays de gavotte.

Le pays de gavotte le plus proche est celui de Plougastel, mais le pas et le style y sont différents ( gavotte du pied droit ).

 

2- Caractéristiques générales de la danse :

La gavotte du bas-léon fait partie, comme son nom l'indique, de la grande famille des gavottes.

C'est une danse à l'origine collective, dansée le plus souvent en ronde avec cependant des exceptions.

Les différentes gavottes que l'on connaît aujourd'hui ont toutes une origine commune ancienne ; elles remontent, ainsi que de nombreuses danses traditionnelles bretonnes, à une époque où les danses en ronde étaient la pratique courante, voire unique ( branle, carole, trihoris, etc... ).

On peut dégager plusieurs caractéristiques à cette danse, à savoir son pas, sa forme, son style. Cela nous amènera à analyser ses différentes variantes, que l'on appelle modes.

Cette danse se basait sur un support musical, qu’il soit instrumental ou, le plus souvent, chanté.

En Bas-Léon, les habitants avaient une pratique traditionnelle de la danse et de la musique. Il est attesté que le bas-léon était un pays de gavotte, c'est à dire que la gavotte y était dansée, en étant, semble-t-il, la danse principale.

La pratique de la gavotte en bas-léon était intimement liée à la société qui la pratiquait, à savoir la société paysanne traditionnelle. Elle a fini de disparaître au cours de la première moitié du 20ème siècle.


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site